Archive pour the 'septains' Category

959

Posté dans septains le Jeudi 29 novembre, 2007

Qu’il m’ait fallu des décennies pour sentir à quel point
J’étais profondément depuis le jour de ma naissance
Assujetti au rêve douloureux de ma famille
M’étonne je tiens pourtant pour plus étonnant encore
Qu’à présent je m’en sorte la vibration de ma voix
Et mon corps coïncident la lumière du soleil
Suffit à ma joie je refais lentement mon retard

969

Posté dans septains le Jeudi 27 octobre, 2005

Nous nous étonnons
Qu’il soit impossible
À presque tout homme
De ne pas haïr
Le fait que la vie
N’ait a priori
Pas le moindre sens

972

Posté dans septains le Mardi 20 septembre, 2005

Depuis des mois hélas dit-il
Peut-être même des années
Où que me mène mon travail
Je ne vois presque plus de femmes
Presque plus d’hommes dont les mots
N’accroissent pas la latitude
Du discours les normalisant

977

Posté dans septains le Vendredi 24 juin, 2005

Le mal dit-il ne vient-il pas
De l’homme qui prétend parler
Au nom d’un autre et pour ce faire
Use des mots parmi lesquels
Il ne fait pourtant que passer
Comme le chef de guerre ameute
Sa troupe au nom d’un territoire

986

Posté dans septains le Lundi 4 avril, 2005

Dans la rue les passants dont il entend les mots
Les mutilent non pas dans la jubilation
D’une prose secrète invoquant le tempo
Singulier de leur vie mais dans l’itération
Partielle de slogans d’injures de mots d’ordre
Dont le fiel exclusif semble les rassembler
Comme fait le fasciste avec les miliciens